Project Description

Leila Salhi, diplômée en carcinologie buccale 

 

DIU-carcino-buccale

 

Leila Salhi, spécialiste en parodontologie et implantologie au sein de notre service, vient de suivre une formation interuniversitaire (DIU) en carcinologie buccale. Ce DIU est commun à l’Université Paris VII – Denis Diderot (UFR d’Odontologie Garancière) et à l’Université Paris-Sud (UFR Paris-Sud) – Gustave Roussy.

 

Cette formation a pour objectifs l’interdisciplinarité et l’interconnection des services hospitaliers, dont le dentiste, dans la prise en charge du patient cancéreux.

Pourquoi la prise en charge bucco-dentaire est elle importante dans ces cas spécifiques ? Les patients traités pour un cancer peuvent l’être avec différentes méthodes telles que la radiothérapie, la chimiothérapie, la chirurgie ou encore par des anti résorptifs. Ces interventions peuvent aussi être combinées. Ces traitements peuvent avoir une répercussion sur la prise en charge bucco-dentaire de ces patients.

– le traitement par techniques de radiothérapie de la sphère orale a des conséquences pour le patient telles que la sécheresse buccale, le trismus, un manque d’oxygénation des tissus (hypoxie), un manque de vascularisation des tissus (hypovascularité), un manque de cellules (hypocellularité), un risque de nécrose… Une fois le dentiste informé des zones d’irradiation et de la dose qui sera délivrée, il établira son plan de traitement (sauver ou exclure plusieurs dents, utiliser la prévention fluorée, envisager une réhabilitation prothétique).

– le traitement par chimiothérapie peut provoquer des inflammations de la muqueuse orale (mucite), une augmentation du risque d’infection, du saignement,.. Le dentiste adaptera son travail en fonction des séances de chimiothérapie afin d’éviter les complications pour son patient.

– le traitement par chirurgie peut entraîner des répercussions telles que la perte dentaire, des difficultés phonatoires (dues à la communication entre les différentes cavités: nasale, orale, sinusale),… Le dentiste en relation avec le chirurgien ORL  connaîtra les limites de la chirurgie afin de réaliser des appareils (conformateurs) qui seront utilisés comme guide pour la chirurgie, pour la cicatrisation et ensuite pour la réhabilitation, afin d’éviter ou de diminuer les complications post-chirurgicales.

– le traitement par anticorps monoclonaux, biphosphonates (BPs),… nous imposera également les gestes à  faire en fonction du type de médicaments, de la durée du traitement, du moment de la prise de ces derniers,…

Outre l’acquisition de  connaissances scientifiques relatives aux différentes spécialités que rencontrera le patient suivi pour une pathologie cancéreuse (imagerie médicale, anatomopathologie, radiologie, chimiothérapie, ORL,…), cette formation permet de mieux accompagner le patient dans sa prise en charge bucco-dentaire globale et ce, avant, pendant et après son traitement.

Le choix du type de traitement dentaire, son évolution et sa chronologie se planifient dès le diagnostic de la pathologie et en connaissance du futur chemin médical du patient.

Cette prise en charge pluridisciplinaire est déjà bien implantée dans notre service, avec Madame Hérion et dans le cadre de la COM ORL. Cependant, grâce à la formation de Madame Salhi, nous sommes dès lors très heureux de renforcer l’expertise en carcinologie de notre équipe.

 salhi           

 

 

 

 

Plus d’infos ici.